CONCERT:

Vito Nicola Paradiso

La Magie d'une guitare à l'italienne

 

"L'Art de la retranscription"

Récital de guitare classique

 

PROGRAMME:

 

Transcriptions des classiques de la chanson Napolitaine

 

Hommage à Domenica Modugno: Una chitarra in "frack"

 

 

C'était le 10 avril 2016

Hommage aux castrats

 

Mathieu Salama contre-ténor, sopraniste reprend des airs des plus grands castrats. Mathieu Salama maintient vivante aujourd'hui, cette technique de chant dont Farinelli fut l'un des plus célèbres représentants.

 

Mathieu Salama au chant et Bruno Angé à la Viole de Gambe vous proposent des pièces musicales qui vous feront découvrir le répertoire de ces sublimes   « voix d’anges », vous transportant dans le passé.

 

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les castrats enchantent et captivent les foules au service des grands princes italiens et des grandes cours européennes. Ils participent ainsi avec leur exceptionnelle tessiture à l’essor du théâtre vocal et à l’avènement de l’opéra florentin puis vénitien. Sacrifiés sur l’autel de la pureté et de l’esthétique musicale et véritables symboles du bel canto, ils ont toujours exercé une fascination presque mystique sur leurs auditoires.

 

Il existe un lien étroit entre la Viole de gambe et la Voix humaine car les hommes ont de tout temps cherché dans les instruments de musique des sonorités proches de celle-ci « …jamais instrument n'en a approché de plus près que la viole, qui ne diffère seulement de la voix humaine qu'en ce qu'elle n'articule pas les paroles… »  Jean Rousseau, Traité de la viole, Paris 1687.

 

L’alchimie de ces deux voix « contre ténor » et « viole de gambe » est une expérience unique.

Les pièces musicales vous feront découvrir les atmosphères de l'Opéra au Salon, du baroque au romantisme, airs de Vivaldi, Haendel, Gluck, Purcell, Monteverdi, Bach, Porpora, Marin Marais…

 

C'était en janvier 2016

 

https://www.youtube.com/watch?v=juSKyt5Ha_w

Tozali

 

Tozali est un groupe parisien de chanson métissée. Autour des textes de Cécile Pézilla, les musiciens créent les décors et habillent les mots avec des grooves puisés dans les musiques africaines et latines.

Si les textes s'inspirent volontiers de Serge Gainsbourg, Léo Ferré, Renaud...l'identité musicale du groupe se rapproche plutôt de groupes de musique du monde...

 

 

 

 

Le voyage de Madame Arthur

 

 

C'était en février 2016