Kate, psychologue américaine venue fouiller les charniers de l’ex-Yougoslavie se trouve confrontée à Dorra, enceinte à la suite d’un viol pendant le conflit balkanique.

De leur rencontre dans un centre de soin naîtra une profonde relation qui leur permettra de dénouer leurs drames respectifs.

Dans La femme comme champ de bataille, Matei Visniec utilise le drame naturaliste comme une toile de fond qu’il déchire par des saillies (soliloquement) grinçantes.

Ainsi Dorra nous mène, non sans humour, dans l’intime de l’homme des Balkans quand Kate cherche à comprendre l’horreur à travers les principes freudiens.

La femme comme champ de bataille donne à entendre l’ironie d’un monde déchiré qui ouvre la porte à la barbarie nationaliste…

Mais ici c’est la vie qui commande et c’est à la vie que le spectateur est convié.

(Belaïd Boudellal, metteur en scène)

Avec Irène Ranson et Aurore Gobert

création sonore : Jonathan Robert

lumière : Éric Vatin

La femme comme champ de bataille - du 5 mai au 25 juin

€15.00Prix